Notice légale - FAQ - Partenaires

© Réalisation Les Editions Corses

Girolata, destination idéale de la rentrée

Girolata est un petit village où pêcheurs et plaisanciers viennent profiter des eaux calmes de l’été. Ce petit paradis terrestre, à la frontière de la réserve naturelle de Scandola et des Calanche de Piana, est située au cœur d’une large zone classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Uniquement accessible par la mer, ou encore à pieds au départ de Galeria notamment, il est préservé de l’action des hommes, dont les seules empreintes sont les quelques restaurants et maisonnettes de pierre qui reprennent vie l’été.

Girolata a tout d’abord constitué un formidable abri naturel pour les flottes algéroises, ainsi que pour le célèbre pirate Barberousse. Ce dernier y fut d’ailleurs vaincu par les génois, qui après leur victoire, débutèrent vers 1520 la construction du fortin de Girolata. Celui-ci, situé entre les criques de Focaghia et de Cavone, domine aujourd’hui le golfe et plonge en son sein, entre les falaises de porphyre du Capo Senino et la Punta Scandola. Cette rare construction humaine, émergeant au cœur d’un paysage de roches rouges et d’eaux turquoises, n’est pas sans ajouter à la beauté et au charme de ce lieu atypique.

Girolata est avec Curzu, l’un des hameaux d’Osani. Au début du XXème, la population y était bien plus importante : les villages comptaient encore 450 habitants en 1934 et 20 élèves étaient inscrits à l’école à Girolata. D’ailleurs, l’unique mine d’anthracite de Corse était située à Girolata et en faisait un village prospère. L’agriculture y était également une activité très répandue et une ancienne aire de battage du blé offre aujourd’hui encore, au sommet du village, une vue imprenable sur Girolata et ses environs, entre mer et montagnes.
Mais la suite du XXème siècle a marqué une étape importante dans l’histoire du village, ses habitants l’ayant peu à peu déserté.
Certains, plus rares, trop attachés à leur terre et à leurs racines, n’ont pourtant pas hésité à relever le défi et les contraintes d’une vie à l’écart de la civilisation : ils y demeurent même l’hiver et jouent un rôle important dans la préservation et le respect du patrimoine naturel de la région. L‘été, nombreux sont ceux, corses et étrangers, à y revenir, pour la beauté des paysages et la quiétude des lieux, qui font de Girolata l’un des joyaux de la côte occidentale insulaire…

Anecdote amusante, Guy Ceccaldi dit “Marathon Man”, a parcouru à pieds, pendant des années, les 7 kilomètres séparant Girolata du col de la Croix, afin d’acheminer le courrier au village tous les jours de la semaine. A la retraite depuis 2006, cet ancien facteur, dont la renommée est désormais mondiale, n’avait besoin que de 40 minutes pour parcourir son trajet quotidien à travers le maquis montagneux. Les randonneurs amateurs devront quant à eux compter en moyenne 1h30 pour marcher dans les traces de M. Ceccaldi.

Pour en savoir plus : http://www.port-girolata.com 


Programmez dès maintenant votre visite à Girolata au départ d’Ajaccio/Porticcio, Sagone/Cargèse, ou Porto, avec Nave Va Promenades en mer :
http://www.naveva.com/detail-promenade-en-mer-circuits-scandola-girolata-calanches-de-piana-2-2-fr.html 

retour

Commentaires





Valider

Laisser un commentaire

Des réductions
en achetant
vos billets en ligne
Achat Immediat

Reserver
par téléphone

naveva@naveva.com

Des réductions en achetant vos billets en lignee

Reserver par téléphone

Points de départs

Ajaccio

04 95 51 31 31 / 06.17.11.42.40 /

Porticcio

04 95 25 94 14 / 06.17.11.53.05 /

Sagone

04 95 28 02 66 / 06.17.11.58.02 /

Cargese

04 95 28 02 66 / 06.17.11.58.02 /

Porto

04 95 26 15 16 / 06.17.11.63.41 /
Langagefr
Langageen
Langageit

Newsletters S'inscrire